FICHES-INFO PATHOLOGIES QUI SE GREFFENT AU SIDA

SERIE FICHES-INFO SUR LES PATHOLOGIES QUI SE GREFFENT AU SIDA

Etre acteur et actrice de sa santé auprès de son infectiologue hospitalier mais aussi de son médecin généraliste

Un suivi partagé et concerté avec son médecin généraliste de ville (médecin traitant)  est possible pour prévenir et traiter le risque accru de pathologies qui se greffent au VIH chez les  séropos, dont la charge virale est indétectable.

Pourquoi cette série de fiches-info ?

+ Parce que, bonne nouvelle, nous vivons plus longtemps avec le virus. Les progrès thérapeutiques permettent désormais, après l’obtention d’une réponse virale optimale, une prise en charge hospitalière plus espacée.

– Mais nous sommes vulnérables plus fréquemment à diverses pathologies favorisées par le VIH (cancers, maladies cardiovasculaires et métaboliques, affections hépatiques ou osseuses et vieillissement plus rapide).

– Parce que le bilan annuel de synthèse (batterie d’examens que chaque séropo devrait faire à l’hôpital chaque année) est trop rarement proposé lors du suivi hospitalier.

+ Que ces fiches-info relaient les recommandations des expertEs et de la Haute Autorité de Santé.

+ Et que la prévention de ces pathologies est fondamentale pour préserver notre qualité de vie.

A qui s’adressent ces fiches-info ?

Elles ne se substituent pas aux étapes hospitalières (prise en charge initiale, renouvellement annuel du traitement antirétroviral, bilan annuel de synthèse qui a pour but un repérage précoce des pathologies).

Elles s’adressent à nous patientEs : pour nous redonner du pouvoir face aux médecins grâce à une acquisition de connaissance pour un suivi VIH optimum et prévenir le risque accru des pathologies qui s’ajoutent au  VIH, avec des mesures de prévention pour y couper court.

Elles s’adressent aux médecins généralistes de ville, qui pensent à tort que suivre unE séropo est compliqué et disent ne pas savoir le faire.

Ces fiches visent à promouvoir le document produit par la Haute Autorité de Santé : VIH. Consultation de suivi en médecine générale des personnes sous traitement antirétroviral, octobre 2018, qui privilégie un suivi partagé et coordonné entre les médecins généralistes et les référents hospitaliers.

FICHE n°1 : le risque cardio-vasculaire
https://lesactupiennes.fr/fiche-info-n1-le-risque-cardio-vasculaire

FICHE n°2 : les troubles métaboliques (diabètes, dyslipidémies)
https://lesactupiennes.fr/fiche-info-n2-les-troubles-metaboliques-diabetes-dyslipidemies

FICHE n°3 : le risque pulmonaire (BPCO, cancer broncopulmonaire)
https://lesactupiennes.fr/fiche-info-n3-le-risque-pulmonaire-bpco-cancer-broncopulmonaire

FICHE n°4 : les co-infections par les virus des hépatites
https://lesactupiennes.fr/fiche-info-n4-les-co-infections-par-les-virus-des-hepatites

FICHE n°5 : le risque rénal
https://lesactupiennes.fr/fiche-info-n5-le-risque-renale

FICHE n°6 : le risque de cancers liés au papillomavirus humain
https://lesactupiennes.fr/fiche-info-n6-le-risque-de-cancers-lies-au-papillomavirus-humain

FICHE n°7 : le risque des autres cancers
https://lesactupiennes.fr/fiche-info-n7-le-risque-des-autres-cancers

FICHE n°8 : le risque d’ostéoporose
https://lesactupiennes.fr/fiche-info-n8-le-risque-dosteoporose

FICHE n°9 : l’adhésion au traitement antirétroviral et les perspectives d’allègement
https://lesactupiennes.fr/fiche-info-n9-ladhesion-au-traitement-antiretroviral-et-les-perspectives-dallegement

Contact : contact@lesactupiennes.fr
www.facebook.com/LesActupiennes

VOUS ETES MEDECIN DE VILLE, plus d’infos sur la prise en charge du VIH en ville :

VIH. Consultation de suivi en médecine générale des personnes sous traitement antirétroviral, HAS,Octobre 2018 https://www.has-sante.fr/jcms/c_2876774/fr/vih-consultation-de-suivi-en-medecine-generale-des-personnes-sous-traitement-antiretroviral

PENSEZ A VERIFIER QU’IL N’Y A PAS D’INTERCTIONS MEDICAMENTEUSES entre vos différents traitements VIH et autres :

Toute décision concernant un traitement médical particulier devrait toujours se prendre en consultation avec unE professionnelLE qualifiéE qui a une expérience des maladies liées au VIH et des traitements en question. Les ActupienNEs fournissent, de bonne foi, des ressources d’information aux séropos. Les renseignements produits ou diffusés ne doivent toutefois pas être considérés comme des conseils médicaux. Nous ne pouvons garantir l’exactitude ou l’intégralité des renseignements publiés ou diffusés.