Vaccination contre le papillomavirus humain à élargir aux garçons : la HAS en carence fautive, responsable de milliers de cancers par sa lenteur et son refus d’inclure la voix des patientEs

Un an et demi après avoir été saisie par la ministre de la santé et des solidarités, la Haute Autorité de Santé a daigné enfin rendre un avis favorable (https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2019-10/recommandation_hpv_garcons_consultation_publique_octobre_2019.pdf) sur l’élargissement de la vaccination contre le papillomavirus humain aux garçons. On ne l’attendait plus.

De son propre aveu, le Comité Technique des Vaccinations de la HAS n’a commencé à travailler sur son avis qu’en juin 2019, suite à une relance de la ministre qui a imposé une remise de l’avis au 31 juillet. Jusque-là les expertEs de ce comité jugeaient le sujet non prioritaire et la littérature française non suffisante pour justifier la production d’un avis.

Le retard commis à rendre cet avis constitue un affront envers toutes les personnes atteintes des conséquences du HPV (verrues génitales, lésions pré-cancéreuses débouchant sur des cancers), et en premier lieu contre les séropos, mourant extrêmement plus de cancers dus au HPV que les séronegs.

La justification d’absence de bibliographie suffisante est battue en brèche par le contenu même de celle qui figure dans l’avis, puisque s’étalant de 2011 à 2019, montrant que les études à l’étranger compensaient largement par leurs résultats probants le soit disant déficit d’études sur le contexte français.

La HAS rend un avis actuellement soumis à consultation publique (https://www.has-sante.fr/jcms/p_3116022/fr/consultation-publique-recommandation-vaccinale-sur-l-elargissement-de-la-vaccination-contre-les-papillomavirus-aux-garcons#toc_1_6) et dont la version finale sera fixée une fois celle-ci terminée. Pourquoi une consultation publique quand on sait qu’elle n’est faite que pour donner une bonne image, et que les contributions ne seront même pas dépouillées ? Pourquoi une consultation publique, qui laisse le champ libre aux antivaccins qui répandent leur désinformation sur internet ? Peut-être parce que cet avis est loin d’être le fruit d’une démocratie sanitaire : présence très anecdotique de représentants de malades parmi les membres du groupe d’expertise, aucune audition d’association, aucune réponse aux multiples sollicitations envoyées par Les ActupienNEs au Comité Technique des Vaccinations pourtant accompagné d’un argumentaire et d’une tribune de plus de 46 signataires, acteurs de la lutte contre le sida, contre le cancer ou contre les LGBTphobies en faveur d’une vaccination universelle, non genrée.

La vaccination universelle est le seul moyen pour sortir d’une vaccination qui ne repose que sur les filles alors que la pathologie touche tout le monde, et pour améliorer la couverture vaccinale (24%, soit le niveau le plus bas de l’UE). La HAS ne va pas assez loin en ne demandant pas, par exemple, une prise en charge à 100% du prix de ce vaccin coûteux.

Avec cet avis très en retard et cette consultation publique en supplément, la vaccination universelle ne pourra pas être effective avant l’été 2020, en raison de la machine réglementaire qui devra être actionnée pour la rendre possible. Quand la vaccination universelle entrera en vigueur 2 ans et demi se seront écoulés depuis la saisine de 2018, c’est l’équivalent de 11 450 nouveaux cas de cancers détectés chez les femmes (col de l’utérus, vulve, vagin, anus et oropharynx), 4375 nouveaux cas chez les hommes (anus, pénis et plus fréquemment oropharynx) et 250 000 personnes tous genres confondus touchées par des verrues génitales.

Les ActupienNEs revendiquent :

  • Une prise de conscience nécessaire de la HAS sur sa carence à effectuer ses missions et les moyens alloués au Comité Technique des Vaccinations,
  • La participation réelle des patientEs (séropos) à la rédaction des avis et la prise en compte de leur voix.

Contacts presse : Mikaël ZENOUDA – Pôle Prévention coordination@lesactupiennes.fr 0613508980
Rémy HAMAI – Porte-Parole porte-parole@lesactupiennes.fr 0645609652

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *